Tunisie: la saison touristique fortement compromise par l'attentat

Le saison touristique est fortement compromise en Tunisie après l'attentat dans un hôtel de Sousse qui a fait 28 morts.

26 juin 2015, 18:38
epa04819978 Members of the Tunisian security forces in an amroured vehicle patrol a street in al-Sousse, 150 kilometers fromTunisia, 26 June 2015. According to local reports unknown assailants detonated at least one bomb then opened fire on tourists at two hotels, killing at least 27, mostly foreigners, and wounding several others, some while they were sunbathing, at least one of the attackers was killed by Tunisian security services, while a second has been arrested.  EPA/STR

L'attentat contre un hôtel de Sousse vendredi compromet fortement l'espoir pour la Tunisie de renouer cet été avec le tourisme en provenance d'Europe, un poumon de l'économie. Ce coup dur survient trois mois seulement après l'attaque contre le musée du Bardo qui avait tué 21 touristes.

Il intervient aussi à quelques jours du lancement de la saison estivale, dans un pays où le tourisme représente environ 7% du PIB et quelque 400'000 emplois directs et indirects. En avril, le secteur avait déjà enregistré de très mauvais résultats, avec un recul(sur un an) de 26% aussi bien du nombre de touristes et des recettes, selon la Banque centrale du pays.

Si l'attentat contre le musée du Bardo, revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), était encore dans les esprits, les tour-opérateurs et les agences de voyage misaient beaucoup sur les réservations de dernière minute et les prix imbattables de la Tunisie pour sauver la saison.

Dans un communiqué, le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a "condamné cette attaque brutale" qui a "frappé au coeur de l'industrie du tourisme". Il a appelé les acteurs internationaux du tourisme à "continuer d'apporter leur soutien à la Tunisie", et appelé le gouvernement tunisien à "prendre les mesures de sécurité appropriées".

Situation "catastrophique"

"Chaque fois que le terrorisme avance, le tourisme recule et quand le tourisme recule, la liberté recule aussi", a-t-il ajouté, évoquant une situation "catastrophique" pour le pays, "alors qu'on sentait que la destination repartait".

Les Français, premier contingent historique de touristes, affichent depuis le début de l'année une nette frilosité pour la destination tunisienne, au point de se faire dépasser pour la toute première fois début 2015 par les Anglais en termes d'arrivées sur le territoire, indiquait mercredi René-Marc Chikli, président du Seto, syndicat des tour-opérateurs français.

Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé dans l'après-midi qu'il offrait la possibilité à ses clients "de changer sans frais leurs réservations pour la Tunisie pour les départs prévus jusqu'au 24 juillet".

L'association des agents de voyage britanniques a conseillé aux personnes devant partir "aujourd'hui ou demain" pour la Tunisie de contacter leur tour-opérateur, mais demandé aux autres "d'attendre" pour le faire.

Annulations sans frais

Du côté de l'Allemagne, le voyagiste TUI a indiqué à l'AFP compter quelque 260 personnes dans la zone de l'attentat mais n'avoir pas d'information sur d'éventuelles victimes parmi ses voyageurs. Il propose aux touristes sur place qui voudraient rentrer de les rapatrier par le prochain vol, et que ceux ayant des réservations jusqu'au 15 septembre puissent les annuler sans frais.