Réservé aux abonnés

Trump craint un fiasco et annule le sommet avec Kim

Les gesticulations du dictateur nord-coréen l’ont dissuadé d’aller à Singapour.

25 mai 2018, 00:01
President Donald Trump speaks during a signing ceremony for the "Economic Growth, Regulatory Relief, and Consumer Protection Act," in the Roosevelt Room of the White House, Thursday, May 24, 2018, in Washington.  In a dramatic diplomatic turn, Trump on Thursday canceled next month's summit with North Korea's Kim Jong Un, citing the "tremendous anger and open hostility" in a recent statement by the North.   (AP Photo/Evan Vucci) Trump

Donald Trump n’aime pas subir. En communiquant patenté, le président américain a toujours martelé que toute pub, était bonne à prendre, pour peu que l’on s’approprie la paternité d’un événement, quitte à anticiper un fiasco et à le remodeler en triomphe personnel. Pour preuve le désastre imminent dans la crise nucléaire avec la Corée du Nord, et ce sommet de Singapour calé le 12 juin avec le dictateur Kim Jong-un: fruit d’un énorme malentendu sur les intentions réelles de Pyongyang, hostile à l’idée même de renoncer à la bombe quand Washington exigeait une dénucléarisation complète.

L...