Réservé aux abonnés

Trafic nord-coréen en Chine

Les Nord-Coréens achètent et vendent des biens dans le nord-est de la Chine, malgré les sanctions internationales. Pékin ferme les yeux sur ce marché qui va des montres suisses aux crabes.
18 juin 2019, 00:01
DATA_ART_6089856

Le quartier de Xita est un morceau de Corée égaré au nord-est de la Chine. Situé au cœur de Shenyang, une métropole industrielle de 6,3 millions d’habitants au nord-est de la Chine, il abrite une importante communauté de Coréens qui ont émigré à la fin du 19e siècle. Ils ont préservé leur culture et leur langue d’origine. Cette enclave héberge aussi de nombreux réfugiés nord-coréens, qui ont fui le régime ermite et vivent cachés dans les appartements bordant les ruelles de Xita.

Le long de l’artère principale, une rangée de supermarchés, de cliniques de chirurgie esthétique et de spas...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois