Tour Eiffel: un nouveau premier étage tout en transparence

La Tour Eiffel, monument payant le plus visité au monde, a inauguré lundi son premier étage rénové. L'un des points forts de la rénovation a été la création sur le bord interne du premier étage d'un plancher de verre.
07 août 2015, 14:18
Une visiteuse fait le poirier sur le nouveau plancher de la Tour Eiffel.

Spectaculaire plancher de verre, nouveaux pavillons plus écologiques et parcours muséographique modernisé - le tout accessible aux personnes handicapées: la Tour Eiffel, monument payant le plus visité au monde, a inauguré lundi son premier étage rénové.

La maire de la capitale, Anne Hidalgo, a salué lors de la cérémonie le projet "délicat" et "sensible" du cabinet d'architectes Moatti-Rivière, qui "s'inscrit dans l'histoire (du) bâtiment" tout en y apportant davantage de transparence.

L'un des points forts de la rénovation a été la création sur le bord interne du premier étage d'un plancher de verre offrant une vue vertigineuse sur le sol, situé 57 mètres plus bas.

Deux pavillons ont par ailleurs été détruits et reconstruits. "Sous l'influence" des piliers conçus par Gustave Eiffel, ils épousent l'oblique de la Tour et jouent la transparence grâce à la courbure et à l'inclination de leur façade vitrée.

Environ 36 millions de francs

Président de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel (SETE, contrôlée à 60% par la Ville), Bernard Gaudillère a rappelé les cinq objectifs des travaux, qui ont duré deux ans et coûté 30 millions d'euros (environ 36 millions de francs): mieux réguler les flux de visiteurs, en faisant venir davantage au premier étage, moderniser les pavillons, dépoussiérer le parcours muséographique, rendre tout l'étage accessible aux handicapés et améliorer la performance énergétique du bâtiment.

Inaugurée en 1889, la Tour Eiffel attire chaque année quelque sept millions de visiteurs (dont 85% d'étrangers) ce qui en fait le monument payant le plus visité au monde. Elle a dégagé en 2013 un chiffre d'affaires de 73 millions d'euros.