Réservé aux abonnés

Theresa May donnera le coup d’envoi du Brexit avant fin mars 2017

La première ministre britannique a affiché hier sa fermeté sur les négociations qui s’annoncent dures. Elle place le contrôle de l’immigration avant le marché unique.
02 oct. 2016, 23:35
/ Màj. le 03 oct. 2016 à 00:01
epa05552117 British Prime Minister Theresa May prior to a meeting with President of the European Parliament Martin Schulz (out of picture) at 10 Downing Street in London, Britain, 22 September. May and Schulz were to discuss Britain's plans on exiting the EU.  EPA/ANDY RAIN BRITAIN POLITICS EUROPE BREXIT

Cent jours après le vote des Britanniques pour quitter l’Union européenne, place aux choses sérieuses. Après trois mois de flottement, le gouvernement de Theresa May a donné hier le coup d’envoi du Brexit. Un jour qui «marque la première étape dans le retour à l’indépendance et la souveraineté du Royaume-Uni», souligne la première ministre avec emphase. Il s’agit de calmer l’impatience des 52% de Britanniques qui ont voté dans ce sens le 23 juin et n’ont pas vu grand-chose se concrétiser depuis. Et de remobiliser le Parti conservateur, dont le congrès annuel se tient à Birmingham jus...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois