Texas: le poseur de bombes, un chômeur de 23 ans, se fait exploser lors de son arrestation

L'homme qui sème la terreur au Texas depuis 3 semaines s'est fait exploser, mardi soir, dans sa voiture, alors qu'il allait être arrêté par la police. Ce jeune chômeur de 23 ans avait tué deux personnes avec ses engins artisanaux, au cours de 6 attaques dont la première remonte au 2 mars.
21 mars 2018, 16:46
Le jeune homme, sur le point d'être arrêté, a actionné l'un de ses engins explosifs mardi soir.

Un chômeur de 23 ans a été identifié comme l'auteur présumé d'une campagne d'attaques au colis piégé qui ont fait deux morts et cinq blessés depuis trois semaines au Texas, selon les médias locaux. Le suspect s'est suicidé mardi soir en actionnant un de ses engins.

L'homme avait été intercepté par la police qui avait retrouvé sa trace dans un hôtel à une trentaine de kilomètres au nord d'Austin. Un policier a été légèrement blessé par l'explosion.

"Le suspect est mort (...) dans l'explosion qui s'est produite lorsqu'il a activé une bombe à l'intérieur de son véhicule", a commenté devant la presse le chef de la police d'Austin, Brian Manley. Le Bureau fédéral de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) a précisé sur Twitter que ses agents étaient présents sur les lieux.

 

 

Motivations inconnues

Le suspect a été identifié comme un homme originaire de Pflugerville, localité du Texas proche de l'endroit où il a fait exploser sa première bombe le 2 mars. Des documents officiels indiquent qu'il était âgé de 23 ans. Des responsables ont déclaré qu'il avait 24 ans.

L'homme n'avait pas de passé militaire et vivait avec deux colocataires qui ne sont pas considérés comme suspects pour l'instant, a précisé le gouverneur du Texas, Greg Abbott. Il serait responsable de six attaques dans la région d'Austin depuis le 2 mars, dont cinq ont abouti à une explosion. Ses motivations sont pour l'instant inconnues, a poursuivi Brian Manley.

 

 

L'enquête se poursuit

La police n'a pas établi pour l'instant si d'autres engins ont été cachés dans d'autres endroits de la capitale texane qui compte environ un million d'habitants. "Chacun doit garder à l'esprit que l'enquête se poursuit. Nous ne savons pas où se trouvait le suspect au cours des dernières 24 heures", a commenté le maire d'Austin, Steve Adler.

Les autorités ont annoncé mardi qu'un cinquième colis piégé avait explosé dans un centre de distribution de la société de messagerie FedEx près de San Antonio, blessant une employée, et qu'un sixième avait été intercepté à Austin. Le FBI a établi que ces incidents étaient liés à la série de quatre explosions d'engins artisanaux qui ont fait deux morts et quatre blessés depuis le début du mois.