Tempête Xaver: dix morts au nord et à l'est de l'Europe

La tempête Xaver a fait dix morts en Europe du nord et de l'est, depuis jeudi. Le pire scénario a été évité. La situation devrait s'améliorer dès samedi.

06 déc. 2013, 19:51
epa03979073 Firefighters stand at the site of a traffic accident on the road nr 213 between Wicko and Poraj villages, Pomerania region, northern Poland, 06 December 2013. Three people were killed and one injured when a tree fell on a car due to heavy storms. The storm, dubbed Xaver, has affected various European countries, leaving tens of thousands of people across Scotland and northern England without power while the transport system was also left in chaos. Officials in Belgium, Germany, Scandinavia and the Netherlands were also taking precautions as the storm swept over the North Sea.  EPA/JAN DZBAN POLAND OUT

La tempête Xaver, qui balaye le nord et l'est de l'Europe depuis jeudi, a fait dix morts. Les pronostics les plus dramatiques ont été déjoués.

Les pompiers ont annoncé vendredi que trois personnes avaient été tuées et une quatrième blessée quand un arbre abattu par une rafale de vent a écrasé une voiture dans le nord de la Pologne. Quelque 400'000 habitations étaient privées d'électricité dans ce pays.

En Suède, où 50'000 foyers n'ont plus d'électricité, c'est aussi la chute d'un arbre qui a coûté la vie à un homme dans le sud, a indiqué la police régionale, tandis qu'une femme âgée a été retrouvée morte dans la neige, près de son appartement.

Deux marins philippins qui naviguaient dans le sud de la Suède ont été projetés hors de leur bateau par le vent. Ils sont portés disparus, mais les recherches pour tenter de les retrouver vivants ont été arrêtées.

Jeudi, un chauffeur de poids lourds avait été tué dans un accident de la route en Écosse et un homme en chaise roulante avait été écrasé par la chute d'un arbre en Angleterre. Au Danemark, une septuagénaire avait péri après que sa camionnette eut été renversée par une bourrasque de vent.

Le pire scénario évité

Le bilan humain de la tempête Xaver s'élève désormais à dix morts. Les dégâts matériels restent globalement en deçà des pires scénarios évoqués par les autorités avant la tempête.

A Hambourg, touché de plein fouet dans la nuit de jeudi à vendredi, le marché aux poissons et une bonne partie des quartiers du port ont été inondés, comme cela est souvent le cas lorsque des intempéries importantes se produisent.

La crue à marée haute de 6,09 mètres, peu après 05h00 GMT, est restée en dessous du niveau de la tempête de 1976 (6,45 m) et n'a pas trop mis à l'épreuve les digues construites ces dernières années, qui peuvent contenir des eaux montant jusqu'à 7,50 mètres, et même jusqu'à neuf mètres par endroits.

Globalement "les vents n'ont pas été tout à fait aussi forts que nous l'avions craint", a reconnu Christian Herold, météorologue pour le service allemand de prévisions météorologiques.

Centaines de vols annulés

Les écoles sont restées fermées vendredi dans une bonne partie du nord de l'Allemagne, et d'autres régions, comme Berlin, ont annoncé que les absences scolaires ne seraient pas sanctionnées.

Les transports, qu'ils soient maritime, aérien ou ferroviaire, étaient en revanche durement touchés. En Allemagne, la Deutsche Bahn a interrompu toutes ses liaisons ferroviaires longue distance passant par le Land du Schleswig-Holstein, frontalier du Danemark.

Selon un site spécialisé dans les billets d'avion, fluege.de, 531 vols ont été annulés au-dessus de l'Allemagne entre jeudi et vendredi.

En Belgique, les digues et les sacs de sable ont résisté à la crue la plus importante depuis des décennies, qui a atteint 6,33 mètres dans la nuit.

Les vents faiblissent

"Nulle part, nous n'avons eu de grands problèmes. Cela est principalement dû aux travaux préparatoires que tout le monde a faits", a expliqué le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé.

Aux Pays-Bas, des inondations ont touché Rotterdam et la ville voisine de Dordrecht. La compagnie aérienne KLM a annulé une vingtaine de vols pour la journée de vendredi.

Tout le trafic des trains a été interrompu dans le sud de la Suède jusqu'à samedi et plusieurs lignes de ferry ont été suspendues.

La situation devrait toutefois aller en se calmant désormais, en dépit de précipitations importantes. "Les vents vont faiblir dans la journée et demain (samedi), ce sera derrière nous", a assuré M. Herold.