Tempête Leiv en France: 250'000 foyers sans électricité, les transports perturbés

La tempête Leiv faiblit en France mais quelque 250'000 foyeres sont privés d'électricité et le trafic SNCF est interrompu au départ de Bordeaux.

04 févr. 2017, 10:42
Chutes d'arbes, lignes électriques jonchant le sol, routes coupées, échaffaudages à terre: près de trois heures après le début du passage de Leiv, seuls des dégâts matériels ont été rapportés.

Des rafales de vent à 148 km/h sur le littoral girondin, à 117 km/h à Bordeaux même, 250'000 foyers privés d'électricité: "Leiv", une tempête annoncée comme "exceptionnelle" souffle depuis samedi matin sur le Sud-Ouest. La chaîne météo a placé une douzaine de départements en alerte orange, levant l'alerte rouge pour la Charente-Maritime, la Charente et la Gironde.

Chutes d'arbes, lignes électriques jonchant le sol, routes coupées, échafaudages à terre: près de trois heures après le début du passage de Leiv, seuls des dégâts matériels ont été rapportés. Aucun blessé n'a été signalé en début de matinée dans les trois départements touchés: la Charente, la Charente-Maritime et la Gironde.

Selon un point d'Enedis (ex-ERDF), au moins 250'000 foyers étaient privés d'électricité en Gironde et dans les Charentes, ainsi qu'un millier dans les Landes, selon la préfecture de ce département. Enedis a informé avoir doublé dès vendredi les effectifs mobilisés par les intempéries. De 200 à 400 personnes supplémentaires ont été requises pour leur Force d'intervention d'urgence.

 

 

 

 

Trafic SNCF interrompu au départ de Bordeaux

Samedi matin, le trafic SNCF était interrompu entre Poitiers et Bordeaux, annonce Le Figaro. Les 2 TGV qui ont quitté la gare de Bordeaux-Saint-Jean en direction de Paris sont actuellement arrêtés sur les voies, l'un à Coutras et l'autre à Saint Aiguilin suite à une chute d'arbre. Le trafic est pour l'instant interrompu au départ de Bordeaux.

Des vagues de 8 à 10 mètres

Sur le littoral, des rafales de vent ont été enregistrées à 148 km/h au Cap Ferret (Gironde), 144 km/h à Royan (Charente-Maritime), 117 km/h à Bordeaux, ainsi qu'à Messanges dans les Landes, l'un des quatre départements placés en vigilance orange pour "vagues-submersion" avec la la Charente-Maritime, la Gironde et la Vendée. Au total 16 départements du Sud-Ouest, du Centre et Centre-Est ont été placés en vigilance orange.

 

De fortes vagues de l'ordre de 8 à 10 mètres étaient attendues sur le littoral. Dimanche, une troisième tempête de moindre intensité - la troisième consécutive en l'espace de quatre jours - "Marcel", était également attendue sur la côte atlantique, avec des vents de 100-110 km/h.