Tempête: 5 morts en Grande-Bretagne, importants dégâts en France

La tempête "Dirk" a frappé lundi la Grande-Bretagne et la France. Cinq personnes ont trouvé la mort. Le skipper genevois Bernard Stamm a dû être secouru.

24 déc. 2013, 19:05
Plusieurs liaisons maritimes ont été interrompues dans la Manche entre la France et le Royaume-Uni ou l'Espagne.

La tempête "Dirk" a frappé les façades européennes de l'Atlantique et de la Manche dans la nuit de lundi à mardi avant de se déplacer vers le nord-est. 

Au Royaume-Uni, la situation s'est calmée en Angleterre, mais les vents continuaient à souffler fort en Irlande du Nord et en Ecosse. Environ 130'000 foyers étaient encore privés de courant en milieu d'après-midi dans toute la Grande-Bretagne. Les déplacements de milliers de personnes se rendant dans leurs familles pour fêter Noël ont été perturbés en raison de routes inondées, de ponts coupés et de difficultés sur les rails.

Cinq morts

Cinq personnes ont trouvé la mort. Un homme s'est noyé dans le Devon après s'être jeté dans une rivière pour tenter de sauver son chien. Un homme et une femme ont été retrouvés noyés dans des cours d'eau lundi et deux personnes sont décédées dans des accidents de voiture liés au mauvais temps.

Une panne de courant affectait une partie de l'aéroport de Gatwick, créant quelques retards. A Heathrow, 16 vols ont été annulés.

Bernard Stamm sauve sa peau

Le skipper genevois Bernard Stamm et son coéquipier français Damien Guillou, qui revenaient de la Transat Jacques Vabre, ont dû être secourus au large de la pointe sud-ouest de l'Angleterre par un navire norvégien mardi à l'aube. Mais leur voilier, "Cheminées Poujoulat", a coulé.

En France, une partie de la ville de Morlaix, en Bretagne, baignait dans les eaux et plusieurs lignes ferroviaires étaient coupées. Le trafic transmanche au départ et à l'arrivée de Douvres (Grande-Bretagne) a été interrompu. Plusieurs compagnies de navigation ont annulé leurs liaisons.

Morlaix sous les eaux: 

Les autorités ont interrompu les recherches pour retrouver un marin russe tombé lundi après-midi d'un cargo à environ 220 km au large de Brest, alors que la mer connaissait des creux de six à sept mètres.

Les intempéries ont aussi provoqué des dégâts dans la région Rhône-Alpes. L'autoroute A40 en direction de Genève a été coupée à la circulation, un portique menaçant de tomber sur la voirie sous l'effet des rafales de vent.

Réveillon à la bougie

Mardi après-midi, dix-neuf départements, principalement dans le centre et l'est du pays, étaient placés en vigilance orange aux vents violents, ou pluies et inondations. Des milliers de personnes s'apprêtaient à passer le réveillon de Noël à la bougie. Les rafales de vent soufflant jusqu'à 140 km/h ont abattu des lignes électriques. Près de 145'000 foyers restaient privés d'électricité en fin d'après-midi.

Près de Paris, à titre de précaution, les jardins et le parc du Château de Versailles ont été fermés au public mardi matin, indique le site de ce monument très prisé des touristes. La plupart des stations de ski des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques ont préventivement fermé leur domaine skiable mardi.

Alerte rouge au Portugal

Aux Pays-Bas, les services de ferries ont été interrompus dans le nord du pays et des bâtiments ont été endommagés, dont le Philips Stadion d'Eindhoven.

En Espagne, l'aéroport de la ville basque de Bilbao a annulé six vols à destination de Paris, Saint-Jacques-de-Compostelle, Barcelone et Madrid. Un avion en provenance de Madrid a dû faire demi-tour et un autre en provenance de Séville a été détourné vers Barcelone.

Au Portugal, 13 des 18 districts du pays étaient placés sous alerte orange. Les zones côtières des districts de Lisbonne et Santarém étaient en alerte rouge en raison de la très forte agitation maritime, avec des vagues pouvant atteindre 7,5 mètres.

La tempête sur les côtes bretonnes: