Syrie: la Jordanie réagira si elle est menacée

La Jordanie est prête à prendre des mesures si sa sécurité était menacé par le conflit syrien, a prévenu dimanche le roi Abdallah.

16 juin 2013, 13:46
La Jordanie doit effectuer des manoeuvres militaires conjointes avec les Etats-Unis la semaine prochaine.

Le roi Abdallah de Jordanie a prévenu dimanche que son pays était prêt à "prendre des mesures à tout moment", si la sécurité du royaume est menacée par le conflit en Syrie. Le royaume doit effectuer des manoeuvres militaires conjointes avec les Etats-Unis la semaine prochaine.

Le Pentagone a annoncé samedi que Washington conserverait des batteries de missiles Patriot et des avions de chasse F-16 sur le territoire jordanien, après la fin des manoeuvres.

En Syrie, des combattants extrémistes, se réclamant d'un groupe lié à Al-Qaïda, ont détruit un lieu de culte chiite dans la province syrienne de Deir Ezzor, a rapporté dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Selon cette ONG, basée à Londres et proche des rebelles, l'attaque a eu lieu vendredi dans le village à majorité sunnite de Hatlah, où les insurgés avaient tué mardi une soixantaine de villageois chiites pro-régime, après une attaque contre un poste de la rébellion.

Une Hussaïnya détruite

"Les vidéos montrent la destruction d'une Hussaïnya chiite (un lieu de culte, ndlr) par l'Etat islamique en Irak et au Levant", un groupe né de l'union entre la branche irakienne d'Al-Qaïda et le Front islamiste al-Nosra, indique l'OSDH.

"L'Etat islamique en Irak et au Levant" a été proclamé en avril par le chef de la branche irakienne du réseau Al-Qaïda, Abou Bakr al-Baghdadi, mais ce groupe a été invalidé par le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri.

La guerre en Syrie prend une tournure de plus en plus confessionnelle. Le clan du président Bachar al-Assad, issu de la minorité alaouite, une branche du chiisme, a l'appui du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah et de l'Iran, alors que les rebelles sont dans leur grande majorité sunnites.