Syrie: au moins 20 combattants de l'Etat islamique tués dans les bombardements de la coalition

Les frappes de la coalition emmenée par les Etats-Unis ont fait leurs premières victimes dans les rangs des djihadistes de l'Etat islamique. Une ONG rapporte qu'au moins 20 combattants ont été tués près de Raqa, dans le nord de la Syrie.

23 sept. 2014, 08:28
Les premiers raids aériens et les missiles tirés par la marine ont fait leurs premières victimes mardi matin.

Plus de 20 combattants de l'organisation Etat islamique (EI) ont péri dans les frappes menées mardi avant l'aube en Syrie par la coalition dirigée par les Etats-Unis, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) dans un premier bilan. La coalition antijihadistes aurait mené une cinquantaine de raids au total.

"Plus de 20 membres de l'EI ont été tués dans des frappes sur deux positions de l'organisation dans la province septentrionale de Raqa qui ont été complètement détruites avec les véhicules qui s'y trouvaient", a précisé l'ONG qui se base sur un large réseau de sources civiles, médicales et militaires à travers la Syrie.

La coalition dirigée par les Etats-Unis a aussi mené mardi à l'aube 22 frappes contre des positions de l'EI dans la région syrienne de Boukamal frontalière avec l'Irak, a aussi rapporté l'OSDH.

Outre les frappes sur la province septentrionale de Raqa, "la coalition a mené 22 frappes aériennes et attaques aux missiles sur la ville de Boukamal et ses environs dans l'est de la Syrie, à la frontière avec l'Irak", a précisé l'ONG. Au total, il y aurait ainsi eu une cinquantaine de raids, sur deux régions.

La Jordanie a en outre confirmé sa participation aux frappes, alors que l'opposition syrienne a salué ces raids et appelle à mettre la pression sur le président syrien Assad.