Suisse: baisse des ventes de voitures neuves en septembre

Les ventes de voitures neuves en Suisse ont affiché une baisse de 3,3% en septembre par rapport à l'an dernier. Volkswagen reste la marque la plus prisée dans le pays.
07 août 2015, 14:18
Les acteurs visés auraient échangé des informations sensibles touchant aux taux de leasing et de financement.

Déjà en baisse en août, les ventes de voitures neuves en Suisse ont poursuivi leur repli le mois dernier. Au total, 21'878 nouvelles immatriculations ont été recensées en septembre, soit 3,3% de moins par rapport à l'an dernier.

Depuis le début de l'année, les ventes ont reculé de 3,2% sur un an, à 219'136 unités, indique auto-suisse, mardi, dans un communiqué.

Pour le président de la faîtière des importateurs de voitures, François Launaz, ces résultats reflètent une stabilisation sur le marché global. "Cela devrait conduire à un résultat annuel satisfaisant", atteignant les de 300'000 véhicules de tourisme neufs écoulés.

Les 4X4 ont su tirer leur épingle du jeu, avec des ventes en hausse de 4,4% à 82'299 unités. De même que les voitures à propulsion alternative - moteurs hybrides ou à biocarburant, notamment - grâce à "une amélioration constante de l'offre" (+2,4%/6830 unités).

Allemandes et luxe en verve

Une fois n'est pas coutume, Volkswagen reste la marque la plus prisée en Suisse. Malgré des ventes en repli en septembre, de 12,4% sur un an, le constructeur allemand conserve, avec 2708 voitures vendues, une nette avance sur ses compatriotes BMW (+19,3/1788) et Mercedes (+22,7%/1566).

Skoda (-10,1%/1401), filiale tchèque de VW, a, pour la première fois, dépassé le constructeur d'outre-Rhin Audi (-8,8%/1301).

Le luxe ne connaît pas de crise, au regard des ventes croissantes enregistrées par Porsche, Maserati et Infiniti: la sportive allemande a vendu 295 voitures, soit 77,7% de plus que l'an dernier. La hausse atteint même 487,5% à 47 unités pour la marque italienne.

La division haut de gamme de Nissan a quant à elle vendu 10 voitures, soit 66,7% de plus que l'an dernier. Progression plus modeste pour Lexus, filiale de Toyota, de 8,5% à 64 unités.