Sri Lanka : les amoureux dans les lieux publics sont désormais tolérés par le gouvernement

La société sri-lankaise désapprouve à l'origine les marques d'affection en public. Après que des gardes de sécurité aient chassé les couples non mariés du monument d'Independance Square, le premier ministre leur a donné leur congé.

07 mars 2016, 08:09
Les amoureux sont désormais tolérés dans les lieux publics au Sri Lanka.

Le gouvernement sri-lankais a renvoyé un responsable des services de sécurité après que ses équipes eurent chassé des couples se tenant la main dans un site public. Dans ce pays bouddhiste conservateur, cette décision marque un changement d'attitude sensible.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Harsha de Silva a indiqué qu'il était intervenu après avoir constaté dimanche que des gardes de sécurité chassaient les couples non mariés du monument d'Independence Square. Il s'en est entretenu avec le Premier ministre Ranil Wickremesinghe qui a décidé de congédier le directeur de ces gardes de sécurité.

"Leur chef a été renvoyé. Les gardes vont être envoyés ailleurs dans l'espoir qu'ils ne feront pas preuve du même comportement arrogant", a dit de Silva. Le couple qui avait filmé les gardes a indiqué qu'on leur avait dit que seuls les couples mariés avec enfants pouvaient s'asseoir sur le monument, construit pour marquer l'indépendance du pays en 1948.

"Amoureux sous ombrelles"

La société sri-lankaise, largement conservatrice, désapprouve les marques d'affection en public, y compris par les couples mariés. La police sri-lankaise est connue pour ses arrestations "des amoureux sous ombrelles" qui se réfugient derrière les parasols installés pour protéger du soleil le long d'une promenade dans la capitale sri-lankaise.

La décision prise par le gouvernement suggère un changement d'attitude du pouvoir par rapport au précédent régime conduit par Mahinda Rajapakse, défait lors de la présidentielle de janvier 2015.