Réservé aux abonnés

Sous la pression, l’OMS lancera une enquête

Face aux attaques du président américain Donald Trump, l’organisation internationale a également reçu de nombreux soutiens.

19 mai 2020, 00:01
FILE-In this March 14, 2019 file photo Tedros Adhanom Ghebreyesus, Director-General of the World Health Organization (WHO), speaks at the European headquarters of the United Nations in Geneva, Switzerland. The World Health Organization’s director-general has faced many challenges during the coronavirus pandemic: racial slurs, death threats, social media caricatures — he was once depicted as a ventriloquist’s dummy in the hands of Chinese President Xi Jinping — and U.S. funding cuts. (Martial Trezzini/Keystone via AP) Switzerland WHO Ghebreyesus

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’échappera pas à des investigations indépendantes sur son attitude dans la crise du coronavirus. C’est l’un des éléments qui sont a retenir de ce premier jour de l’Assemblée mondiale de la santé. Tout a été fait pour désamorcer les tensions entre les Etats-Unis et la Chine autour de cette crise. Pour se consacrer aux efforts contre le coronavirus qui a affecté des millions de personnes dans le monde et fait plus de 300 000 décès. Face à ce «dangereux ennemi», «le risque reste élevé», a dit le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebrey...