Réservé aux abonnés

Soupçonné de livrer du pétrole en Syrie

05 juil. 2019, 00:01
A view of the Grace 1 super tanker near a Royal Marine patrol vessel in the British territory of Gibraltar, Thursday, July 4, 2019. Spain's acting foreign minister says a tanker stopped off Gibraltar and suspected of taking oil to Syria was intercepted by British authorities after a request from the United States. (AP Photo/Marcos Moreno) Gibraltar Persian Gulf Tension

Un navire soupçonné de livrer du pétrole à la Syrie, malgré les sanctions, a été arrêté, hier, près de Gibraltar, a indiqué le territoire britannique. Selon la publication spécialisée Lloyd’s List, il transporterait du brut iranien. Les autorités de Gibraltar ne précisent pas la provenance du pétrole du navire battant pavillon panaméen. «Nous avons des raisons de croire que le «Grace 1» amenait sa cargaison de pétrole brut à la raffinerie de Banias, en Syrie, propriété d’une entité sujette aux sanctions de l’Union européenne contre la Syrie» et agissait «en violation des sanctions», a indiqu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois