Ski: la dépression de Lindsey Vonn n'est pas à l'origine de sa pause

Si la skieuse américaine Lindsey Vonn assure que sa dépression d'il y a quelques années n'est pas la raison de la pause qu'elle observe.
06 août 2015, 15:22
La skieuses américaine Lindsey Vonn assure que sa dépression d'il y a quelques années n'a rien à voir avec la pause qu'elle s'accorde actuellement.

Lindsey Vonn (28 ans) a mis sur le compte d'un manque d'énergie son besoin de se couper quelques semaines du monde de ski. L'Américaine aux 57 victoires en Coupe du monde a affirmé sur les réseaux sociaux que la dépression dont elle a souffert il y a quelques années n'a rien à voir avec cette décision.

Après avoir enchaîné trois échecs en trois courses en décembre, la championne olympique de descente a décidé de rentrer chez elle aux Etats-Unis pour les fêtes de fin d'année et de faire l'impasse sur au moins les six prochaines épreuves du circuit. "Depuis mon infection intestinale le mois dernier, je dois me battre pour trouver de l'énergie et de la puissance. Je pense que quelques temps loin des montagnes m'aidera à retrouver la force physique dont j'ai besoin pour courir au niveau que je me fixe", a-t-elle écrit sur internet.

"Je veux bien insister sur le fait que cela n'a rien à avoir avec l'interview parue récemment dans 'People Magazine'. Je l'avais faite des semaines avant que je sois hospitalisée pour une infection intestinale", a-t-elle ajouté.

Dans cette interview, la quadruple lauréate de la Coupe du monde (2008, 2009, 2010 et 2012) a surpris nombre d'observateurs en racontant avoir souffert de dépression pendant quelques années et continuer à prendre des antidépresseurs pour en gérer les symptômes.

Avec déjà 385 points de retard sur la Slovène Tina Maze au terme du slalom géant de Courchevel dimanche, l'Américaine avait déjà perdu pied dans la lutte pour le grand globe de cristal.