Scandale en Russie: un directeur de musée limogé suite à une expo satirique sur Sotchi

Le galeriste russe Marat Guelman a annoncé mercredi avoir été limogé de son poste de directeur du musée d'art contemporain de Perm, dans l'Oural. Son renvoi fait suite au scandale autour d'une exposition se moquant des JO de Sotchi de 2014.

19 juin 2013, 12:51
#sotchi20.jpg

Le Russe Marat Guelman dirigeait depuis 2008 le musée d'art contemporain de Perm, dans l'Oural, située à plus de 1200 km à l'est de Moscou. Il était au centre d'une polémique depuis l'ouverture le premier juin d'une exposition tournant en dérision les JO d'hiver de Sotchi, chers au président Vladimir Poutine.

Les posters de l'artiste Vassili Slonov montraient notamment une poupée russe en forme de grenade, un énorme ours blanc prêt à écraser avec son pied un couple faisant un numéro de patin à glace et les cinq anneaux olympiques sous forme de noeuds coulants de corde à pendu (voir la galerie photos en lien ci-dessous).

Quatre expositions interdites

Trois autres expositions, aussi organisées pour ce festival baptisé "Nuits blanches de Perm", ont par la suite été interdites, poussant le galeriste à dénoncer une opération de censure de la part des autorités. Il avait alors annoncé que ces expositions rouvriraient dans son musée.

"Visiblement, le ministre de la Culture qui a fermé les expositions a confondu ses fonctions avec celles du FSB" (services secrets, ex-KGB), a encore dénoncé sur Twitter le galeriste. Marat Guelman connu pour ses projets provocateurs et qui a déjà vu certains de ses projets fermés.

Les jeux Olympiques de Sotchi, qui auront lieu du 7 au 23 février 2014 sur les bords de la mer Noire, ont été érigés au rang de priorité par Vladimir Poutine qui compte faire de cet événement une vitrine de la Russie moderne. Mais le coût de ces JO d'hiver les plus chers de l'histoire est controversé dans le pays.