Saad Hariri est de retour au Liban, trois semaines après sa démission

Plus de deux semaines après l'annonce de sa démission depuis Riyad, le Premier ministre libanais, Saad Hariri, est arrivé mardi soir à Beyrouth à bord de son avion privé, après une visite au Caire et une escale à Chypre.

21 nov. 2017, 22:58
Plus de deux semaines après l'annonce de sa démission depuis Riyad, le Premier ministre libanais démissionnaire, Saad Hariri, est arrivé mardi soir à Beyrouth.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri est rentré mardi à Beyrouth. Ce retour intervient près de trois semaines après sa démission choc annoncée en Arabie saoudite.

"L'avion de M. Hariri a atterri à l'aéroport international" de Beyrouth, a indiqué le bureau de presse du Premier ministre démissionnaire. Il venait du Caire où il a eu dans la journée un bref entretien avec le président égyptien, Abdel Fattah al Sissi, selon la presse officielle égyptienne.

M. Hariri se trouvait depuis samedi à Paris, où il a rencontré le président français Emmanuel Macron (photo Keystone ci-dessous). Il avait annoncé qu'il souhaitait être mercredi au Liban, à l'occasion de la fête nationale.

 

 

Après avoir quitté Le Caire, il a fait escale à Chypre pour y avoir un entretien avec le président Nicos Anastasiades, a déclaré le porte-parole de la présidence chypriote à Nicosie.

Sa démission surprise, lors d'une allocution télévisée enregistrée à Ryad, a provoqué une crise politique majeure au Liban, sur fond de lutte d'influence régionale entre l'Arabie saoudite, dirigée par une monarchie sunnite, et l'Iran chiite.