Réservé aux abonnés

Russie: la colère de Kiev au Conseil de l’Europe

Contre l’avis de l’Ukraine, la Russie, sanctionnée après l’annexion de la Crimée, réintègre l’organisation internationale.
26 juin 2019, 00:01
epa07519107 Ukrainian Presidential candidate Volodymyr Zelensky walks out of a voting booth at a polling station during Presidential elections in Kiev, Ukraine, 21 April 2019. Ukrainians vote in the second round of Presidential elections on 21 April 2019. After the first round of elections, showman Volodymyr Zelensky is a frontrunner with 30.24 percent of votes and incumbent president Petro Poroshenko is a runner-up with 15.95 percent of votes.  EPA/STEPAN FRANKO UKRAINE PRESIDENT ELECTIONS

Cinq ans après le début de la guerre du Donbass, qui se poursuit, et une semaine après que la justice néerlandaise a décidé de juger, en 2020, les responsables russes présumés du tir de missile ayant coûté la vie aux 298 passagers du vol MH17, en 2014, les délégués de 47 Parlements nationaux à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (ACPE) ont voté, lundi soir, pour le retour de la Russie au sein de l’institution. Sa participation aux travaux de l’assemblée avait été suspendue après l’annexion de la Crimée, jugée illégale par la communauté internationale.

Après neuf heures de débats, 1...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois