Réservé aux abonnés

Reprise du procès d'Oscar Pistorius

Un témoin expert suggère un travail d'intérêt général.
07 août 2015, 14:20
data_art_2666910.jpg

La défense d'Oscar Pistorius a fait comparaître hier deux témoins pour appuyer sa demande d'une peine modérée: sa psychologue, qui a affirmé que les remords du sportif sud-africain étaient sincères, et un responsable pénitentiaire qui a suggéré de lui infliger un travail d'intérêt général.

Au premier matin de la reprise des audiences, destinées cette fois à déterminer la peine, la parole était aux témoins de la défense de l'ex-champion paralympique. Il est reconnu coupable d'homicide involontaire pour avoir abattu sa petite amie Reeva Steenkamp de quatre balles en février 2013.

"Nous sommes ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois