Réservé aux abonnés

Règlement de comptes rouge à Nankin

Les luttes de pouvoir semblent expliquer l'éviction du maire de la grande cité.
28 oct. 2013, 00:01
data_art_1912825.jpg

Une semaine après l'éviction du puissant maire de Nankin, Ji Janye, annoncée par un communiqué lapidaire, le Parti communiste chinois (PCC) livre enfin quelques explications. Démis de ses fonctions et placé sous le coup d'une enquête pour corruption, l'ancien édile aurait commis de "graves violations de la loi et de la discipline".

Selon Wang Weize, 50 ans, secrétaire du comité du Parti à Nankin - à ce titre, l'homme le plus puissant de cette grande cité historique à 300 ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois