Quatre chrétiens tués par des islamistes présumés dans le nord-est

Quatre chrétiens ont été tués aujourd'hui par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram à Potiskum, ville du nord-est du Nigeria, selon des témoins cités par l'AFP.

11 janv. 2012, 19:52

Leur voiture s'est arrêtée dans une station service en périphérie de la ville, des membres présumés de Boko Haram ont ouvert le feu sur ses quatre occupants qui ont tous été tués, a raconté un habitant, précisant que les quatre victimes étaient des Igbos, ethnie sudiste et chrétienne.

«La voiture des victimes était remplie de valises et de sacs de voyage. Il est clair qu'ils partaient vers l'est et fuyaient la ville», a déclaré un autre habitant. Un troisième témoin a confirmé les faits. La police a également confirmé l'attaque et le bilan de quatre tués. Elle a cependant affirmé que l'identité des victimes, comme celle des assaillants, n'est pas connue.

Dans l'Etat de Yobe, dans le nord musulman du pays, où l'état d'urgence est en vigueur depuis le 31 janvier, la ville de Potiskum est l'un des fiefs du groupe Boko Haram et l'un des épicentres des violences antichrétiennes qui secouent depuis plusieurs semaines cette partie du pays.

Depuis les sanglants attentats du jour de Noël qui avaient fait au moins 49 morts, sept attaques contre des chrétiens ont fait plus de 88 morts, dont la plupart ont été revendiquées par Boko Haram.