Réservé aux abonnés

«Quand je peins, je ne pense pas»

Lécrivain vaudois a toujours peint mais, par pudeur, n'a jamais osé montrer ses oeuvres avant l'an 2000. Il expose à Ropraz, en même temps qu'il publie un livre d'artiste.

19 nov. 2008, 05:02

Jacques Chessex a toujours peint. S'il n'a jusqu'à récemment jamais montré ses réalisations, c'est par pudeur. «Une pudeur que je n'ai jamais eue comme romancier», confesse-t-il au moment même où la Fondation l'Estrée, sise dans son fief de Ropraz, accroche une centaine de ses tableaux et que les éditions valaisannes de la Matze publient le premier beau livre consacré à son oeuvre pictural. Un oeuvre traversé par la figure du Minotaure, qui lui est venue naturellement alors qu'il avait 10-12 ans.

«J'e...