Prix de l'essence: les Français prêts à moins prendre la voiture

Plus d'un tiers des automobilistes français (39%) affirment que la forte hausse du prix des carburants les conduira à moins utiliser leur voiture, selon un sondage Ifop à paraître dans le journal «Dimanche Ouest France».

28 janv. 2012, 10:36
pompe_essence_dma

A la question «quelle conséquence cette hausse des prix des carburants va-t-elle avoir sur votre situation personnelle», 39% des personnes interrogées choisissent l'option d'une utilisation réduite de leur voiture, soit 15 points de plus par rapport à une enquête datant de février 2000.

Quelque 23% optent pour la réponse «changer de station-service» pour trouver une essence moins chère et 16% choisissent de «dépenser moins dans d'autres domaines». Seuls 22% affirment que l'augmentation des prix du carburant «ne changera rien» à leur situation personnelle.

Les personnes de 35 ans et plus (41%) sont plus enclines à restreindre l'usage de leur voiture, tandis que les moins de 35 ans (27%) sont plus nombreuses à choisir de changer de station-service pour faire des économies, ou à dépenser moins dans d'autres domaines  (20%).

Cette enquête a été réalisée sur internet du 24 au 27 janvier auprès d'un échantillon de 897 automobilistes âgés de 18 ans et plus, issu d'un échantillon de 992 personnes. La représentativité a été assurée par la méthode des quotas.