Présidentielle US: Colorado, au pays du pétard pour tous où l'on change le cannabis en or

Pour cette quatrième étape de notre road trip on reste au Colorado, pays du pétard pour tous. Dans cet État, on change le cannabis en or: un milliard de chiffre d’affaires en 2015. La vague touchera-t-elle le reste des Etats-Unis?

03 août 2016, 10:39
/ Màj. le 05 août 2016 à 06:30
Chez iBake, un fumoir réservé aux membres où l'on plane dès midi.

Xavier Filliez

iBake ouvre à midi. Et à midi vingt, on frôle déjà l'asphyxie dans ce fumoir de la banlieue de Denver, populaire toute l'année mais littéralement pris d'assaut pour le “420”, retentissante kermesse de la marijuana ayant lieu les 20, 21 et 22 Avril tous les ans.

Qu'on soit Démocrate ou Républicain, fan de Trump ou pro-Hillary, évangélique, athée ou agnostique, il y a longtemps que dans le Colorado le cannabis a mis tout le monde d'accord. Depuis sa libéralisation totale, pour usage médical et récréatif, en janvier 2014, on l'achète et on le consomme sous toutes ses formes: pétards classiques, comestibles sophistiqués (bonbons, barres de céréales, caramels, chewing gums, pizza), résines stratosphériques (jusqu'à 90% de THC).

 

Au bout d'une pipe à eau qu'il partage avec sa jeune épouse Haleigh, Salvador Aguilar, Cubain d'origine, venu du Kansas pour le week-end, est un inconditionnel de Bernie Sanders: “Il a compris que la guerre contre la drogue est un échec politique et il milite pour un usage médical de la marijuana. Je souffre d'insomnies épouvantables et la marijuana m'aide énormément comme elle aide la plupart des consommateurs.” S'il ne restait qu'Hillary en course, il lui préférerait...Trump, en revanche.

900 points de vente

C'est une intitiative populaire à la mode helvétique qui est à l'origine de la révolution verte aux USA. En acceptant l'amendement 64 de la Constitution de l'Etat du Colorado, 55% des votants ont plébiscité la culture, la vente et la consommation de marijuana pour les plus de vingt-et-un an dans un cadre très réglementé. L'Etat de Washington (Seattle), puis, peu de temps après, l'Oregon, l'Alaska et Washington D.C. ont suivi. Le Nevada, la Californie, l'Arizona, le Maine devraient passer des lois similaires en 2016.

L'administration Obama a émis un mémorandum à l'attention des procureurs américains s'engageant à ne pas poursuivre les activités liées au commerce de la marijuana dans les Etats ayant légalisé mais formellement, elle est toujours considérée comme une drogue illégale sur le plan fédéral, rendant la concurrence et le trafic entre Etats voisins problématiques.

Retrouvez l'intégralité de cette article dans nos éditions papier du vendredi 05 août ou en version multimédia en suivant ce lien.