Présidentielle au Brésil: Dilma Rousseff reste favorite bien qu'elle perde du terrain

Au dernier sondage en date publié en vue de la présidentielle du 5 octobre au Brésil, Dilma Rousseff perd du terrain dans un climat de ralentissement économique, mais reste la favorite.

07 juin 2014, 09:21
La présidente Dilma Rousseff cède du terrain mais reste favorite dans le dernier sondage en date publié en vue de la présidentielle du 5 octobre.

La présidente Dilma Rousseff cède du terrain mais reste favorite dans le dernier sondage en date publié en vue de la présidentielle du 5 octobre. L'inquiétude a gagné les électeurs face au ralentissement économique du pays, ce qui augure d'un second tour plus serré que prévu.

Les intentions de vote en faveur de Dilma Rousseff passent en un mois de 37 % à 34 % et accusent un recul de 10 points par rapport à février, selon l'institut de sondage Datafolha.

Dilma Rousseff, qui mène une politique de centre gauche, dispose toujours d'une avance confortable sur son plus proche rival, Aecio Neves, du Parti social-démocrate brésilien (centre), qui recule d'un point en un mois, à 19 %.

En troisième position se classe le candidat du Parti socialiste brésilien, Eduardo Campos, lui aussi en recul à 7% , contre 11 % en mai.

L'économie brésilienne, qui était il y a quelques années en plein boom, traverse elle en 2014 sa quatrième année de faible croissance et le PIB a à peine progressé au premier trimestre, tandis que les investissements, eux, plongeaient.

Cette situation provoque un regain de pessimisme parmi la population. Pour la première fois, la proportion de ceux qui pensent que la situation économique va se détériorer (36 %, contre 28 % en mai) est plus forte que celle des Brésiliens qui pensent qu'elle ne va pas évoluer (32 %, contre 41 % le mois dernier).