Présidentielle américaine: pour éviter une gaffe, les conseillers de Trump le privent de Twitter

À l'approche de l'élection américaine, plus aucun faux pas n'est permis pour les deux candidats. L'équipe de campagne de Donald Trump a repris en main son compte Twitter pour éviter une dérive de l'impulsif républicain. Barack Obama ne s'est pas gêné de le tourner en dérision.

07 nov. 2016, 12:34
Le compte Twitter de Donald Trump est suivi par 30 millions de personnes.

Connu pour ses déclarations provocantes, Donald Trump n'a apparemment pas assez de self-contrôle pour tenir seul son compte Twitter. Le républicain y a multiplié les insultes et les gaffes.

Mieux vaut prévenir que guérir

Selon plusieurs médias américains dont le célèbre "New York Times", l'équipe de communication du candidat a préféré lui interdire toute publication les derniers jours de la campagne présidentielle. Le riche homme d'affaires y est suivi par plus de 13 millions de personnes et compte près de 34'000 tweets.

Selon les analyses du médias américain "The Verge", le dernier Tweet provenant de Donald Trump lui-même date de samedi, où il répète son slogan de campagne "Make America great again".

 

 

Depuis, seules des photos de sa campagne ont été tweetés pour remercier les états dans lesquels il a fait un discours.

 

La risée du web

Suite à cette révélation, de nombreuses moqueries se sont élevées contre Donald Trump qui ne serait même pas suffisamment responsable pour tenir son compte sur un réseau social. Barack Obama en a profité pour discréditer le candidat.

"Si quelqu'un n'est pas capable de tenir un compte Twitter, il ne peut pas détenir le code nucléaire!"