Présidentielle américaine: Bernie Sanders se dit prêt à travailler avec Donald Trump

Bernie Sanders, candidat déçu le plus à gauche de la primaire démocrate, propose ses services au nouveau président des Etats-Unis. Les deux hommes sont aux extrémités de l'échiquier politique, mais "si M. Trump entend vraiment mener des politiques visant à améliorer les vies des familles de travailleurs dans ce pays, moi ainsi que d'autres progressistes sommes prêts à travailler avec lui", insiste le politicien de 75 ans.

10 nov. 2016, 06:57
/ Màj. le 10 nov. 2016 à 07:11
Bernie Sanders, 75 ans, n'a pas attendu longtemps avant de proposer ses services au nouveau président étasunien.

Le candidat déçu à la primaire démocrate américaine Bernie Sanders est prêt à travailler avec le nouveau président élu Donald Trump, a-t-il affirmé mercredi. Et ce, s'il compte vraiment "améliorer la vie des familles de travailleurs"."Donald Trump a exploité la colère d'une classe moyenne en déclin qui n'en peut plus de l'establishment économique, de l'establishment politique et de l'establishment des médias", a ajouté Bernie Sanders dans un communiqué au lendemain de la victoire choc du candidat républicain à la Maison Blanche.

"Si M. Trump entend vraiment mener des politiques visant à améliorer les vies des familles de travailleurs dans ce pays, moi ainsi que d'autres progressistes sommes prêts à travailler avec lui", a souligné le sénateur indépendant. Agé de 75 ans, il avait galvanisé des foules de jeunes en appelant à une "révolution politique" durant la primaire. "S'il entend mener des politiques racistes, sexistes, xénophobes et contre l'environnement, nous nous opposerons vigoureusement à lui", a-t-il toutefois également mis en garde.

"Les gens en ont marre de travailler plus pour gagner moins, de voir des emplois honorables partir en Chine et d'autres pays aux bas salaires", écrit-il. Ils en ont aussi marre "que les milliardaires ne payent pas leurs impôts fédéraux et de ne pas pouvoir payer l'éducation supérieure de leurs enfants, tout ça pour que les très riches deviennent encore plus riches". Lors du premier débat présidentiel, Donald Trump avait notamment déclaré que payer moins d'impôts était une preuve d'intelligence.

 

En pleine primaire, les deux hommes s'étaient affrontés dans un débat télévisé.