Réservé aux abonnés

Premiers bugs pour Macron

Entre déclarations polémiques et stagnation sondagière, le candidat d’En marche rencontre quelques difficultés.

17 févr. 2017, 23:39
/ Màj. le 18 févr. 2017 à 00:01
In this photo dated Tuesday, Oct. 4, 2016 former French Economy Minister and potential French presidential contender Emmanuel Macron gestures as he delivers his speech during a political rally in Strasbourg, eastern France. Macron is the founder of a political movement called "En Marche" (On the Move). (AP Photo/Jean-Francois Badias) France Presidential Race

Jusque-là, tout s’était passé comme dans un rêve pour Emmanuel Macron. La victoire du libéral-conservateur François Fillon à la primaire de la droite lui avait ouvert l’espace du centre droit. Celle de Benoît Hamon à gauche lui avait libéré l’électorat du centre gauche. Enfin, les ennuis judiciaires du candidat des Républicains paraissaient lui offrir sur un plateau un second tour imperdable face à Marine Le Pen.

Mais, depuis quelques jours, la belle machine s’est un peu grippée. «Les choses ont commencé à se dérégler après son meeting du 4 février, à Lyon», estime Jérome Sainte-Marie, politolo...