Réservé aux abonnés

Poutine vise la trêve au Haut-Karabakh

Les chefs de la diplomatie arménien et azerbaïdjanais étaient, hier, à Moscou, alors que la Russie espère imposer un cessez-le-feu.

10 oct. 2020, 00:01
Russian President Vladimir Putin gestures while speaking during a meeting with employees of the nuclear industry on their professional holiday, Nuclear Industry Worker's Day, at the Kremlin in Moscow, Russia, Wednesday, Sept. 23, 2020. (Mikhail Metzel, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP) ArcInfo

Il devenait urgent, pour la Russie, de reprendre la main sur la situation au Haut-Karabakh, après deux semaines de combats autour de l’enclave à population arménienne, qui ont fait officiellement 400 morts, dont des dizaines de civils. Un bilan qui, en réalité, pourrait être beaucoup plus lourd.

Tel était le sens de l’invitation à Moscou, hier, des ministres des Affaires étrangères des deux camps, l’Azerbaïdjanais Ceyhun Bayramov et l’Arménien Zohrab Mnatsakanian. Selon un scénario «optimal», mais qui n’avait rien de certain, les deux chefs de la diplomatie devaient s’entendre sur un arrêt des ...