Plus de 120 morts de froid en Russie

La vague de froid sans précédent qui frappe la Russie depuis une dizaine de jours poursuit son voyage meurtrier. 123 personnes sont décédées des suites directes de la température extrême. En Sibérie, des températures allant jusqu'à -59° sont annoncées.
06 août 2015, 15:25
Les consommations d'électricité ont atteint des records avec ce froid. Ici à Saint-Pétersbourg.

La vague de froid qui frappe la Russie depuis une dizaine de jours a fait 123 morts, mais s'atténuait mardi dans l'ouest du pays, après des températures qui ont atteint -30 degrés près de Moscou et approché -60 degrés à l'est de la Sibérie. Un précédent bilan faisait état lundi de 90 morts.

Les personnes sont mortes "d'hypothermie et des suites d'engelures", a précisé une source médicale, citée par l'agence Interfax. Un total de 833 personnes ont été hospitalisées, dont 345 dans les dernières 24 heures, parmi lesquelles 14 enfants, selon la même source.

Un record de consommation d'électricité a été enregistré à Moscou lundi soir et dans sa région, où il faisait -20 degrés, soit 12 degrés de moins que la moyenne pour cette période, selon la chaîne de télévision Moscou-24.

Il faisait encore -17 à Moscou mardi matin, mais les services météorologiques ont annoncé l'arrivée d'un front chaud venant de l'ouest et une remontée rapide des températures. Celles-ci devraient atteindre 0 degré mercredi dans la capitale, avec des chutes de neige et des pluies verglaçantes.

Etat d'urgence en Sibérie

Les grands froids ont surtout été enregistrés à l'est de Moscou et en Sibérie, a indiqué le centre météorologique russe sur son site internet.

Les températures ont atteint lundi -34 degrés dans l'Oural, -42 degrés à Tomsk (Sibérie), et jusqu'à -59 degrés en Iakoutie (extrême nord-est de la Sibérie), selon le site meteoinfo.ru.

Dans la république russe de Touva, dans le sud de la Sibérie, l'état d'urgence a été proclamé lundi à Khovou-Aksy, après une panne qui a laissé sans chauffage près de 4000 personnes, selon la télévision NTV.

Mardi, les habitants de Khovou-Aksy, où il fait -40 degrés, étaient toujours dans le froid, les travaux à la centrale étant entravés par le gel.