Réservé aux abonnés

Pékin militarise des îlots disputés

Des territoires de mer de Chine du sud revendiqués par plusieurs de ses voisins abritent des équipements de défense chinois.
19 févr. 2018, 00:01
epa05918658 An aerial view of the Subi reef, one of the tiny islands being claimed by China in the disputed South China Sea, photographed through an aircraft's window on 21 April 2017. According to news reports, President Rodrigo Duterte has ordered the Armed Forces of the Philippines (AFP) to occupy all islands of the Philippines in the South China Sea to strengthen the country's claims. Aside from Philippines and China, other countries have overlapping claims in parts of the South China Sea including Brunei, Malaysia, Vietnam and Taiwan.  EPA/FRANCIS R. MALASIG AT SEA PHILIPPINES SOUTH CHINA SEA DISPUTE

il n’y a pas si longtemps, l’archipel des Spratleys, en mer de Chine méridionale, était constitué de récifs coralliens et de rochers émergeant parfois à peine des eaux turquoise. Mais en quelques années, la Chine a transformé ces îlots disputés en avant-postes militaires, comme l’ont confirmé des photos saisissantes publiées ce mois-ci par le quotidien philippin «Inquirer».

Le géant communiste, qui contrôle de fait des territoires également revendiqués par plusieurs de ses voisins, a commencé, à partir de 2014, par mener des opérations de «remblaiement» pour créer des îles artificielles.

Il s’es...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois