Réservé aux abonnés

Pays miné par le djihadisme

Un tiers de cet Etat d’Afrique de l’Ouest, qui est considéré comme un verrou stratégique pour bloquer l’expansion du terrorisme vers le sud, est désormais contrôlé par des groupes islamistes.

29 oct. 2019, 00:01
Array

La carte d’état-major recouvre la table de ce petit restaurant de Ouagadougou. A grands coups de stylo rouge, un haut gradé de la police burkinabée, qui entend rester anonyme, y taille nerveusement de larges enclaves: le nord du pays, l’Est et, de-ci de-là, des poches dans le Sud. «Toutes ces zones échappent au contrôle de l’Etat. Au total, environ un tiers du territoire est, aujourd’hui, aux mains des djihadistes», insiste-t-il. La description n’a rien de catastrophiste. «C’est exact. Le pire est qu...