Réservé aux abonnés

Pas plus propre?

Le second tour de la présidentielle pourrait ne pas échapper aux fraudes.

22 oct. 2009, 05:01

Barack Obama a pu pousser un ouf de soulagement lorsque le président afghan Hamid Karzaï a reconnu qu'il n'avait pas été réélu au premier tour. Mais le second tour, qui doit avoir lieu le 7 novembre, ne règle pas tous les problèmes: il pourrait être entaché des mêmes fraudes et des mêmes violences que le scrutin du 20 août et rien ne garantit qu'il offrira la légitimité nécessaire au Gouvernement afghan.

L'administration américaine a absolument besoin d'un «partenaire cr&eacut...