Paris: cinq personnes foudroyées encore à l'hôpital

Il reste cinq personnes à l'hôpital, sur les onze foudroyées samedi dans le parc Monceaux à Paris. Les six autres ont pu rentrer chez elles.

29 mai 2016, 18:42
L'orage a éclaté soudainement.

Les victimes, trois adultes et huit enfants de sept à huit ans, fêtaient un anniversaire dans ce parc du nord-ouest de Paris, lorsqu'un violent orage s'est abattu en milieu d'après-midi. La foudre a frappé le groupe au moment où il allait se mettre à l'abri et était encore situé à proximité d'un arbre.

La direction des hôpitaux de Paris n'a pas donné de précision sur l'état des personnes toujours hospitalisées, et notamment sur un enfant se trouvant toujours en réanimation.

Samedi soir, le directeur des services d'urgences de Paris avait indiqué que la situation "se présentait plutôt bien pour la majorité des victimes", hormis cet enfant en soins intensifs.

Sur les onze personnes touchées, six, dont quatre enfants, étaient dans un état grave lorsqu'elles ont été prises en charge par les secours.

Groupes entiers

Selon un ingénieur de Météo France, Michel Daloz, on compte chaque année 100 à 200 personnes foudroyées en France, et de dix à vingt décès.

Le plus souvent, la foudre atteint une personne isolée, mais il peut arriver que des groupes entiers soient touchés. Selon des spécialistes, la foudre peut se transmettre d'une personne à l'autre par une étincelle électrique.

Outre les brûlures, la foudre peut provoquer sur le corps humain des conséquences cardiaques ou neurologiques, a expliqué Michel Daloz.

La foudre et les orages ont aussi fait des victimes dans d'autres pays en Europe samedi: deux morts en Pologne, trois blessés à la frontière polono-slovaque et trois blessés graves en Allemagne.