Nucléaire: à l'arrêt, le réacteur n°2 de Fessenheim va reprendre du service en France voisine

À 50 kilomètres du nord de Bâle, le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim en France va être réactivé le 31 mars. Une faille avait conduit à son maintien à l'arrêt.
12 mars 2018, 12:38
Le réacteur devrait être réactivé le 31 mars.

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a levé lundi la suspension du certificat d'épreuve d'un générateur de vapeur installé sur le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Le régulateur a jugé l'équipement apte au service.

L'ASN avait suspendu ce certificat en juillet 2016 après la détection d'une irrégularité dans la fabrication par l'usine Creusot Forge d'Areva d'une des parties - appelée "virole basse" - du générateur de vapeur concerné. Cette faille avait conduit au maintien à l'arrêt du réacteur n°2 de la centrale.

Après avoir examiné le dossier transmis par Framatome, filiale de réacteurs nucléaires d'EDF (ex-Areva NP), l'ASN considère que "l'anomalie lors du forgeage d'une virole de ce générateur de vapeur ne remet pas en cause son aptitude au service et que la justification de sa conformité à la réglementation a ainsi été apportée".

"Le dossier de Framatome s'appuie d'une part sur des contrôles réalisés sur le générateur de vapeur et d'autre part sur des analyses chimiques et des essais mécaniques réalisés sur des pièces sacrificielles représentatives", précise l'ASN dans une note d'information, ajoutant que les essais mécaniques ont fait l'objet d'une surveillance par un organisme indépendant.

Selon les dernières indications fournies par EDF, le groupe prévoit de redémarrer le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim le 31 mars. La centrale de Fessenheim doit toutefois fermer lors du chargement du combustible du réacteur EPR de Flamanville (Manche), une opération prévue fin décembre 2018.