Nouvelle-Zélande: il arrachait les dents de ses amantes durant le coït

Un Néo-Zélandais a été reconnu coupable mercredi de coups et blessures volontaires. L'homme qui a avoué avoir un faible pour les "grosses dames édentées", avait pris pour habitude d'arracher les dents des ses malheureuses maîtresses.

06 mai 2015, 11:33
capture2_

Un Néo-Zélandais aimait pendant l'amour arracher les dents de ses conquêtes et avouait un faible pour les "grosses dames édentées". Il a été reconnu coupable mercredi de coups et blessures volontaires. Le tribunal prononcera la sentence le 19 juin.

L'accusation a qualifié d'"étrange" cette affaire jugée par un tribunal de Wellington. Pendant six jours, les juges ont entendu une multitude de témoignages sur la sexualité de cet homme de 56 ans et son obsession pour la dentisterie.

Les enquêteurs ont retrouvé sur son ordinateur plus de 600 recherches liées à l'odontologie, à l'extraction dentaire et à sa quête pour dénicher "de grosses dames édentées". Il entretenait simultanément des liaisons avec des conquêtes rencontrées en ligne.

Quatre femmes ont témoigné contre l'accusé. L'une a raconté comment, "soudainement, pendant les relations sexuelles", l'homme "avait saisi des pinces", ajoutant avoir "entendu ses dents craquer". Elle a également expliqué "s'être réveillée pendant la nuit, la tête coincée sous le bras de l'accusé qui tentait de s'en prendre à ses dents".

"Sans anesthésie"

Une autre a dit être montée à l'arrière de la voiture du prévenu afin d'avoir avec lui des relations sexuelles. Il a alors brandi des pinces et lui avait arraché six dents, sans anesthésie, a-t-elle ajouté.

L'homme a plaidé non coupable des dix chefs qui lui étaient reprochés pour des faits commis entre 1988 et 2011. Il a été reconnu coupable de coups et blessures volontaires et d'attentat à la pudeur mais acquitté de viol.