Nigeria: des civils égorgés et une mosquée brûlée par le groupe Boko Haram

Les islamistes de Boko Haram continuent leur oeuvre de mort. Mercredi matin, ils sont ainsi égorgé des civils et incendié la grande mosquée de la ville camerounaise de Fotokol lors d'une violente attaque.

04 févr. 2015, 13:20
Photo d'archives d'Abubakar Shekau le leader du groupe terroriste Boko Haram

Les islamistes nigérians de Boko Haram ont égorgé des civils et incendié la grande mosquée de la ville camerounaise de Fotokol lors d'une violente attaque mercredi matin. L'attaque a ensuite été repoussée par les armées camerounaise et tchadienne, selon des sources sécuritaires et des habitants.

"Ils ont brûlé des maisons et tué des civils et même des militaires", a affirmé une source proche des services de sécurité jointe depuis Yaoundé. Plusieurs habitants ont aussi fait état de civils égorgés et de l'incendie de la grande mosquée de la ville frontalière par les islamistes.