Réservé aux abonnés

Netanyahou dans le box des accusés

Alors que le procès contre le premier ministre va s’ouvrir, les magistrats sont menacés.

23 mai 2020, 00:01
epa08427873 A handout photo made available by Adina Valman / Knesset spokespersons' office shows Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu during a swearing in ceremony of his new unity government with election rival Benny Gantz, at the Knesset, Israel's parliament, in Jerusalem, Israel, 17 May 2020.  EPA/ADINA VALMAN / HANDOUT MANDATORY CREDIT HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES ISRAEL GOVERNMENT

Exercice démocratique inédit en Israël, le procès pour corruption du premier ministre commence ce dimanche, dans un climat délétère, devant la Cour du district de Jérusalem. Benyamin Netanyahou, «Bibi» pour ses partisans, qui souhaitait ne pas se rendre au tribunal, a été contraint par la justice à assister à la première audience. Les magistrats sont, eux, placés sous haute protection.

Liat Ben Ari, la procureure en chef du procès, est protégée par des gardes du corps à la suite d’une recommandation de la police. Des inconnus ont cherché à obtenir, dans le quartier où elle réside, des informati...