Réservé aux abonnés

«Ne pas jouer les sauveurs du monde»

Dans le rôle d’un jeune médecin, Adèle Haenel dévide tout l’écheveau de la misère sociale sous le regard profondément éthique des frères Dardenne.

11 oct. 2016, 23:28
/ Màj. le 12 oct. 2016 à 00:01
la fille inconnue1

Depuis le mitan des années 1990, les cinéastes belges Jean-Pierre et Luc Dardenne tournent des films combien précieux, donnant matière à l’une des œuvres les plus marquantes de l’histoire récente du cinéma («La promesse», «Le fils», «L’enfant», «Le gamin au vélo»…). Avec «La fille inconnue», ils poursuivent la démarche humaniste qui fait toute la beauté de leur cinéma. Rencontre.

Pourquoi avoir autant attendu pour introduire un personnage de médecin dans votre cinéma?

Luc Dardenne: On avait déjà essayé d’écrire un scénario avec un médecin plus âgé. Mais ça ne marchait pas. Dans notre manière d...