Réservé aux abonnés

Mort du bourreau des Khmers rouges

L’ancien tortionnaire «Douch» est décédé, hier, à l’âge de 77 ans.

03 sept. 2020, 00:01
FILE - In this March 30, 2020, file photo, former Khmer Rouge prison chief Kaing Guek Eav, also know as Duch, looks on during the first day of a U.N.-backed tribunal in Phnom Penh, Cambodia. The Khmer Rouge’s chief jailer, who admitted overseeing the torture and killings of as many as 16,000 Cambodians while running the regime’s most notorious prison, died at a hospital in Cambodia early Wednesday morning, Sept. 2, 2020. Kaing Guek Eav, known as Duch, was 77 and had been serving a life prison term for war crimes and crimes against humanity. (Mak Remissa/Pool Photo via AP, File) Kaing Guek Eav Duch ArcInfo

Kaing Guek Eav, alias Douch, «est mort à l’hôpital», a déclaré Neth Pheaktra, porte-parole du tribunal parrainé par l’ONU pour juger les principaux responsables khmers rouges. Le détenu présentait des symptômes de «détresse respiratoire aiguë», selon la lettre du médecin qui a confirmé le décès et dont l’AFP a obtenu copie. Son corps a été transporté dans la pagode Chak Angrae Krom de Phnom Penh et incinéré en début d’après-midi.

Douch a dirigé Tuol Sleng, la prison centrale de Phnom Penh, où 15 000 personnes ont été torturées avant d’être exécutées par les Khmers rouges. Installée le...