Réservé aux abonnés

«Monter au sommet du monde est mon rêve de gamine»

arrêt Triple championne d’Europe, Fanny Clavien vivra dès mercredi à Linz son ultime compétition internationale à l’occasion des championnats du monde. La karatéka miégeoise revient sur vingt-cinq ans d’un chapitre sur le point de se terminer.

24 oct. 2016, 21:46 / Màj. le 25 oct. 2016 à 00:01
Sion - 14 octobre 2016 - Interview de Fanny Clavien, championne de karaté, avant la dernière compétition de sa carrière. (Le Nouvelliste/ Héloïse MARET)

«Je suis pire à la bourre.» Ce matin-là, deux semaines avant le début des Mondiaux, nous partons à la rencontre de Fanny Clavien dans les studios de Vertical Radio où elle travaille. Après le journal du matin, elle s’apprête à enchaîner avec son entraînement. Entre-temps, elle trouve quand même le temps de nous consacrer un instant. L’occasion de revenir sur l’annonce de sa retraite, ses souvenirs, mais aussi ses regrets. Notamment.

Fanny Clavien, ça y est, vous vivrez à Linz votre dernière compétition internationale. Vous l’avez officialisé en demandant une indemnité de fin de carrière au con...