Réservé aux abonnés

Moins de désastres Fort impact des croyances populaires lors des catastrophes

07 août 2015, 14:20
data_art_2672988.jpg

Les cultures locales ont une grande influence dans la lutte contre les catastrophes. Dans son rapport annuel, publié hier à Genève, la Fédération des sociétés de la Croix-Rouge a évalué les conséquences d'un facteur souvent sous-estimé, les croyances populaires.

"Ebola est l'exemple le plus récent. La propagation de l'épidémie est clairement liée à la manière dont les gens pratiquent les funérailles. Les proches du défunt veulent voir et toucher les morts, alors pourtant que l'on sait que les dépouilles des personnes décédées d'Ebola sont dix fois plus contagieuses", a affirmé le secrétaire ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois