Migration: Donald Trump et le président mexicain s’entretiennent pour trouver des solutions

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador s’est entretenu mercredi par téléphone avec Donald Trump sur la question des migrants. Ils ont parlé de la possibilité de la mise en place d’un programme de développement en Amérique centrale.

13 déc. 2018, 08:14
Le président américain réclame la construction d'un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador s’est entretenu mercredi par téléphone avec son homologue américain Donald Trump sur la question des migrants. Des milliers de Centraméricains sont bloqués au Mexique à la frontière avec les Etats-Unis.

Les deux dirigeants ont évoqué la possibilité de mettre en place un programme commun destiné au développement de l’Amérique centrale, en proie à la misère et à la violence, et à y créer des emplois, a écrit M. López Obrador sur Twitter.

 

 

Depuis la mi-octobre, des milliers de personnes vivant en Amérique centrale, originaires pour la plupart du Honduras, se dirigent en «caravanes» vers le nord en direction des Etats-Unis.

Armée déployée

Pour les empêcher d’entrer, Donald Trump, qui a fait de l’immigration une question centrale de son mandat, a envoyé l’armée américaine à la frontière. Il a aussi tenté de modifier la procédure d’asile en exigeant que les demandeurs d’asile restent au Mexique le temps de l’instruction de leurs dossiers.

Le président américain, qui a menacé de fermer durablement la frontière mexicaine, réclame la construction d’un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, une promesse-phare de campagne. Il a dit mardi qu’il serait ravi de bloquer le fonctionnement du gouvernement fédéral américain («shutdown»), s’il n’obtient pas du congrès les cinq milliards de dollars qu’il réclame pour construire ce mur.

M. Trump avait auparavant demandé au Mexique de financer les travaux, une demande rejetée par Mexico.