Réservé aux abonnés

Mgr Barbarin n’a «jamais cherché à couvrir ces faits»

Le cardinal français est jugé pour non-dénonciation d’agressions sexuelles d’un prêtre sur de jeunes scouts.

08 janv. 2019, 00:01
Cardinal Philippe Barbarin, right, arrives at the Lyon courthouse to attend his trial, in Lyon, central France, Monday Jan. 7, 2019. The Roman Catholic Church faces another public reckoning when a French cardinal, Philippe Barbarin, goes on trial Monday for his alleged failure to report a pedophile priest who confessed to preying on Boy Scouts and whose victims want to hold one of France's highest church figures accountable. (AP Photo/Laurent Cipriani) France Church Sex Abuse

Le cardinal français Philippe Barbarin s’est fermement défendu, hier, d’avoir «cherché à cacher» des faits «horribles» perpétrés par un prêtre de son diocèse. Il est jugé avec cinq anciens membres du diocèse de Lyon pour non-dénonciation d’agressions sexuelles.

«Je n’ai jamais cherché à cacher, encore moins à couvrir ces faits horribles», a assuré l’archevêque de Lyon de 68 ans, dans une déclaration lue devant les juges du Tribunal correctionnel. «Je ne vois pas de quoi je suis coupable», a-t-il ajouté, affirmant même avoir «agi» en demandant à une victime du père Bernard Preynat de trouver d’a...