Meurtre de la députée Jo Cox: la piste de l'extrême droite privilégiée

La piste de l'extrême droite est privilégiée dans l'enquête sur le meurtre de Jo Cox, la députée Pro-UE. L'homme arrêté sur les lieux du crime a été maintenu en garde à vue.

17 juin 2016, 19:38

La police britannique a déclaré vendredi soir qu'elle privilégiait la piste de l'extrême droite dans l'enquête sur le meurtre de la députée travailliste Jo Cox. Les enquêteurs pensent par ailleurs que la parlementaire a été victime d'une attaque ciblée.

Les éventuels troubles mentaux du principal suspect, un homme de 52 ans, constituent l'autre piste étudiée de près par la police. L'homme arrêté sur les lieux du crime a été maintenu en garde à vue, a ajouté la Chief Constable de la police du West Yorkshire, Dee Collins. Elle a aussi précisé que son interrogatoire se poursuivait.

L'élu travailliste de 41 ans, mère de deux enfants, militait contre le Brexit. Elle a été agressée en pleine rue jeudi alors qu'elle se préparait à tenir sa permanence électorale hebdomadaire à Birstall, près de Leeds. Jo Cox n'a pas survécu à ses blessures infligées à l'arme à feu et à l'arme blanche.