Médias: les activités numériques dopent le moral d'Axel Springer

L'Allemand Axel Springer, premier groupe de presse en Europe, voit son bénéfice augmenter grâce au numérique.

07 mars 2012, 10:10
axel_springer

Le premier éditeur de presse européen, l'Allemand Axel Springer, a annoncé mercredi un bénéfice net de 289,4 millions d'euros (348,9 millions de francs) en 2011, en hausse de 5,6% sur un an, et s'est affiché confiant pour l'avenir grâce à ses activités numériques, en forte croissance.

Ses ventes annuelles ont progressé de 10,1% à 3,18 milliards d'euros. Pour 2012 le groupe prévoit une croissance de son chiffre d'affaires inférieure à 10%, estimant qu'une légère baisse des revenus dans ses activités de presse pourra être compensée par une hausse dans ses activités internet.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda), chiffre de référence du groupe, s'est élevé à 593,4 millions d'euros l'an dernier, en hausse de 16,2%, selon un communiqué. L'Ebitda devrait aussi "légèrement croître" cette année, selon un communiqué.

"Axel Springer repose aujourd'hui sur des piliers très stables au niveau du chiffre d'affaires comme du résultat", selon Mathias Döpfner, son patron cité dans le communiqué. "La digitalisation conséquente de nos activités en Allemagne et à l'étranger reste la clef du succès à long terme de notre entreprise", a-t-il ajouté.

Mardi Axel Springer a franchi une nouvelle étape dans ce domaine en créant une coentreprise dédiée aux petites annonces sur internet avec le fonds américain General Atlantic, joint-venture qui regroupe le site français d'annonces immobilières SeLoger.com, l'allemand Immonet et le site de recrutement StepStone.

Le chiffre d'affaires du segment numérique a augmenté de 20,6% à périmètre comparable sur un an, soit près d'un milliard d'euros. En comparaison ses ventes dans la presse allemande ont reculé de 3,7% à 468,1 millions d'euros, tandis que les revenus de ses activités de presse étrangère ont progressé de 18,1% à 473,5 millions d'euros.

Le groupe berlinois est le propriétaire du quotidien le plus lu d'Allemagne, le Bild-Zeitung, et il possède également de nombreux médias en Europe de l'Est ou encore le portail internet Aufeminin.com en France.