Réservé aux abonnés

Mariano Rajoy pose un ultimatum

Mariano Rajoy a donné cinq jours au président catalan, hier, pour clarifier sa position sur l’indépendance de la Catalogne, en agitant le spectre de l’article 155 de la Constitution.

11 oct. 2017, 23:49
/ Màj. le 12 oct. 2017 à 00:01
epa06259354 Spanish Prime Minister Mariano Rajoy during Question Time at the Lower House in Madrid, Spain, 11 October 2017. The Government will undergo Question Time a day after Catalonia's regional President Carles Puigdemont declared the region's independence but suspended its effects immediately for a few weeks to search a dialogue with the Spanish Central Government.  EPA/Javier Lizon SPAIN PARLIAMENT

hier, le premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé avoir demandé formellement au président catalan Carles Puigdemont s’il avait déclaré l’indépendance de la Catalogne. Il l’a enjoint de revenir à la légalité, faute de quoi il utiliserait l’article 155 de la Constitution, qui permet de suspendre partiellement ou complètement l’autonomie d’une région. L’analyse d’Anthony Sfez, juriste basé à Madrid, qui prépare une thèse de doctorat consacrée au «conflit constitutionnel hispano-catalan» et à «la question du droit à l’autodétermination interne de la Catalogne».

Sur un plan juridique, l’i...