Marianne voilée en Une de "Valeurs actuelles": 2000 euros d'amende

Le directeur de l'hebdomadaire français "Valeurs actuelles" devra verser 2000 euros d'amende pour provocation à la discrimination envers les musulmans. L'édition du 22 septembre 2013 du magazine de droite présentait en Une une Marianne voilée.

03 déc. 2015, 15:20

La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la condamnation du directeur de l'hebdomadaire Valeurs actuelles, Yves de Kerdrel, à 2000 euros d'amende pour provocation à la discrimination envers les musulmans. Son tort: avoir présenté en Une une Marianne voilée.

Titrée "Naturalisés l'invasion qu'on nous cache", l'édition du 22 septembre 2013 du magazine de droite présentait aussi en appel de Une "Le poids des musulmans n'a cessé d'augmenter".

La cour a aussi confirmé la publication d'un communiqué judiciaire en page de sommaire du journal. Comme en première instance, Yves de Kerdrel a été condamné à verser un euro de dommages et intérêts à l'Union des étudiants juifs de France, qui avait saisi la justice, et la même somme à SOS Racisme, ainsi que 500 euros de dommages et intérêts à la Maison des potes, ainsi qu'à la Licra.

Mercredi prochain, la cour d'appel doit rendre sa décision dans une autre affaire, dans laquelle M. de Kerdel avait été condamné en première instance à 3000 euros d'amende pour provocation à la haine pour un dossier paru fin août 2013 et intitulé: "Roms l'overdose".