Marée noire: les autorités américaines étudient un accord à l'amiable avec BP

Le procès au civil du pétrolier britannique BP dans l'affaire de la marée noire au Mexique en 2010 doit s'ouvrir lundi. les autorités américaines étudient la proposition d'un accord à l'amiable.

24 févr. 2013, 08:28
Transocean, dont le siège est à Zoug, est le propriétaire de la plateforme Deepwater Horizon qui a explosé et sombré en avril 2010 dans le Golfe du Mexique, provoquant une marée noire gigantesque.

Les autorités américaines envisagent de proposer à la société pétrolière BP de verser 16 milliards de dollars (près de 15 milliards de francs) pour mettre un terme aux poursuites civiles liées à la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique, a indiqué samedi le "Wall Street Journal". Le procès au civil du pétrolier britannique doit s'ouvrir lundi.

Mais "il n'est pas encore établi que cette proposition (d'un arrangement à l'amiable) a été formellement faite à BP", ajoute toutefois avec précaution le quotidien qui cite des sources proches des négociations. Mardi, la compagnie britannique avait d'ailleurs assuré qu'elle allait se battre "vigoureusement" lors du procès civil qui débute lundi à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane.
 
BP s'est déjà engagée à payer plus de 4,5 milliards de dollars (4,2 milliards) et a reconnu sa culpabilité dans la marée noire afin d'échapper aux poursuites pénales. La compagnie a aussi accepté d'indemniser à hauteur de 7,8 milliards de dollars (7,2 milliards) des dizaines de milliers de plaignants privés affectés par la catastrophe écologique, la plus grave de l'histoire américaine.
 
Elle avait par ailleurs déjà versé plus de 6 milliards de dollars à quelque 220'000 plaignants qui avaient choisi d'être indemnisés dans le cadre d'une procédure d'urgence. En outre, les travaux de nettoyage de la marée noire lui ont également coûté 13,6 milliards de dollars.
 
L'explosion le 20 avril 2010 de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon, exploitée par BP au large de La Nouvelle-Orléans, avait fait onze morts et répandu des centaines de millions de litres de brut dans le golfe du Mexique jusqu'à la fermeture du puits quatre mois plus tard.